05 janvier 2008

L'usine de Villejean ne brûlera plus de boues

Actualité Rennes du samedi 05 janvier 2008

Vu sur http://www.rennes.maville.com/



L'usine de Villejean de brûlera plus de boues

Les boues issues de la station d'épuration de Beaurade ne seront plus brûlées à Villejean. Dans le quartier, et à Beauregard, on s'en réjouit.

« Voici une bonne nouvelle qui nous arrive en ce début d'année : plus jamais les boues de la station d'épuration des eaux usées de Beaurade ne seront traitées à l'usine de Villejean-Beauregard », se réjouissent les membres du comité de défense et d'action contre les nuisances de l'usine d'incinération des ordures ménagères (1).

La nouvelle leur a été donnée, voici presque trois semaines lors de la réunion de la commission locale d'information et de surveillance que pilote la préfecture. « Elle ne nous a pas surpris dans la mesure où, depuis l'été, les camions ne faisaient plus les allers-retours entre Cleunay et Villejean », indique Paule Renard, de l'association Vivre à Beauregard.

35 000 tonnes et des odeurs !

Les riverains de l'usine de Villejean avaient obtenu, à force de dialogue, que les boues (35 000 tonnes par an) ne soient pas acheminées durant les mois de juillet et août. Et la Ville s'était engagée à étudier une solution de substitution pour l'avenir avec l'exploitant, la Sobrec.

Un engagement qui répondait aux pressions du comité de défense très mobilisé depuis sa création en 2003. « Nous souffrions déjà depuis longtemps de cette pollution. L'été, on ne pouvait plus ouvrir les fenêtres de nos logements. L'odeur était insupportable. Ce qu'ont également pu constater les nouveaux venus du quartier de Beauregard », rappelle Odile Cloître, de l'association syndicale des propriétaires du square du Lyonnais.

Hier, les membres du comité de défense ont fait savoir qu'ils savaient « gré à la préfecture, à la Drire, à la Ville, à Rennes Métropole et à la Sobrec d'avoir enfin entendu » leur mécontentement et leurs inquiétudes. Ce qu'elles écrivent dans un tract qu'elles se préparent à distribuer. Les associations se félicitent également : « La mobilisation des habitants et des associations a joué son rôle pour aboutir à ce résultat. »

En attendant 2011

La Ville et la Sobrec ont donc trouvé une solution alternative en attendant la construction d'une nouvelle usine de traitement des boues sur le site de Beaurade en 2011 (les boues y seront traitées sous forme d'oxydation par voie humide).

En attendant, donc, et depuis l'été dernier, les boues sont traitées sur des plateformes de déchets verts en compostage (co-compostage) sur des sites en Loire-Atlantique. Et Véolia, dont la Sobrec est un appendice, travaille sur des projets de construction de sites de traitement dans le département.

Reste que si le comité et les riverains affichent leur soulagement, ils entendent rester vigilants : « Il est indispensable de continuer à surveiller cette installation classée et de signaler la moindre anomalie de fonctionnement. Et il y en a. Les odeurs d'ordures ménagères, le bruit et les risques de pollution », lance Odile Cloître.

Édouard MARET.

(1) Vivre à Beauregard, Eaux et Rivières, association syndicale des propriétaires du square du Lyonnais, association des résidents de Villejean.

Ouest-France

Posté par zephirin à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'usine de Villejean ne brûlera plus de boues

Nouveau commentaire